dimanche 14 avril 2013

FEMEN: un mouvement féministe moderne



           Le groupe Femen est un mouvement féministe fondé à Kiev en 2008 par Anna Hutsol, Oksana Chatchko et Alexandra Chevchtchenko. Le groupe est devenu internationalement connu pour avoir organisé des actions, essentiellement seins nus, dans le but de défendre les droits des femme, ce qui les conduit aussi à s'impliquer sur plusieurs autres sujets, notamment pour la démocratie et contre la corruption, la prostitution ou encore l'influence des religions dans la société. Les militantes de Femen sont ainsi adeptes d'un féminisme radical qu'elles appellent « sextrémisme ».


           Le combat central de Femen est la promotion des droits des femme, mais le groupe lutte aussi pour d'autres causes, plus ou moins liées au féminisme : en faveur de la démocratie, de l'environnement et des droits humains (notamment pour la liberté de la presse et contre la corruption, la pauvreté, la violence conjugale ou encore des formes de discriminations telles que le sexisme, le racisme, l'homophobie et la transphobie) et contre l'industrie du sexe ( prostitution, tourisme sexuel, agences matrimoniales internationales, pornographie) et l'influence des religions dans la société.

           Ses militantes combattent ce qu'elles considèrent comme " Les valeurs patriarcales qui imprègnent la plupart des sociétés industrialisées". Ce combat passe notamment par une lutte contre l'influence des religions.
           À la demande des autorités ukrainiennes, les administrateurs de Facebook suppriment en mai 2011 la page des activistes de Femen, invoquant la mauvaise image qui serait donnée au pays sur internet par les militantes. En réaction, des partisans du mouvement Femen en Belgique créent le FIST (Femen International Support Team).
           Durant l'année 2011, les descentes de police se multiplient au café-restaurant Cupidon de Kiev où se réunissent les activistes de Femen. Des agents en civil visitent les domiciles des militantes les plus actives qui sont parfois forcées de déménager.
           Les membres de Femen ont souvent effectué de brefs séjours en prison suite à leurs actions, mais le député indépendant Taras Chornovil estime en 2011 que « le pouvoir est désemparé, car chaque arrestation accroît la popularité de Femen ».


Femen France



      
             Inna Shevchenko arrive à Paris le 27 août 2012 et trouve refuge au Lavoir Moderne Parisien, un théâtre qui lui avait promis un hébergement en juillet 2012. Elle affirme également avoir « établi des connexions avec des féministes » avant même son arrivée. Le 18 septembre de la même année, les militantes de Femen y inaugurent un camp d'entraînement international qui vise à former les activistes aussi bien physiquement qu' intellectuellement en vue des actions. Elles défilent seins nus depuis l'arrêt de métro  Château rouge jusqu'à l'entrée du théâtre avec pour mots d'ordre « Go, undress and win » (« Va, déshabille-toi et gagne »), « Muslim let's get naked » (« Musulman, déshabillons-nous ») ou « Femen is a new feminism » (« Femen est un nouveau féminisme »). 

Pour plus d'informations sur le mouvement Femen:









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire