dimanche 14 avril 2013

ACTUALITE: Mariage homosexuel

Introduction.

Sujet d'actualité, la loi sur le mariage homosexuel est à l'étude. Le gouvernement dialogue avec les associations pro. et anti. afin de déterminer le cadre de cette loi. Il faut bien séparer les trois volets concernant ce sujet :
- Le mariage proprement dit.
- L'homoparentalité.
- La procréation médicalement assistée.
Si 63 % des Français sont favorables au mariage, les autres sujets divisent beaucoup plus la société Française, et des débats devraient avoir lieu.
Je parlerai essentiellement du mariage dans cet article.

Pro et Anti: origine des arguments.


          Les arguments de ceux qui sont pour reposent sur les valeurs de liberté et d'égalité dans nos sociétés démocratiques, alors que ceux qui sont contre reposent sur notre héritage chrétien qui sacralise l'union d'un homme et d'une femme dans un but reproductif ( la famille ). Le même débat a déjà eu lieu dans l'antiquité romaine, où le mariage homosexuel était possible ( exemple:  Néron avait épousé son esclave en seconde noce) mais que les chrétiens firent interdire quand leur culte se développa pour finir par devenir la religion officielle.
          Les autres religions monothéistes également excluent  les unions de personnes de même sexe, voir la condamne à mort. Nos croyances ont façonné nos cultures, notre vision du monde, nos pensées. Si les civilisations grecque et romaine étaient plus tolérantes sur ce sujet, c'est aussi que leurs mythologies polythéistes abordaient la nature humaine dans sa complexité, sa diversité... Ces mythes parlent de l'humain, là où la religion veut le façonner.



          Il faut bien comprendre qu'aujourd'hui le débat porte sur le mariage républicain et laïque, et qu'il n'a jamais été question "d'imposer" à l'église de célébrer une cérémonie qui irait à l'encontre de ses dogmes.
A noter que la psychiatrisation des homosexuels n'a rien arranger, longtemps considéré comme une déviance, une maladie, un vice... associé à la pédophilie. 

Liberté, égalité, fraternité. 


          En ce qui concerne le mariage civil et laïque, si nous considérons que tous les citoyens doivent être égaux devant la loi en droits et devoirs, on doit bien constater que si vous faites partie d'une minorité sexuelle, ce n'est pas le cas. Vous avez le devoir de payer des impôts, de cotiser, de participer à la vie citoyenne et en respecter les lois, mais en échange c'est un pacte civile qui n'ouvre pas les mêmes droits que le mariage que la république propose...

 
          Il faut savoir qu'un adolescent homosexuel a 13 fois plus de chance de faire une tentative de suicide qu'un jeune hétérosexuel, rien que pour cette raison il est urgent de faire changer les mentalités. Les enfants élevés par un couple homosexuel ( environ 40 000 en France) existent bien mais n'ont pas de cadre légal contrairement aux autres.   Certains diront que seule une minorité revendique ce droit, ce qui est vrai, mais la liberté du choix doit être la même que pour les hétérosexuels, qui d'ailleurs ne se marient pas tous.
           Pour finir n'oublions pas qu'il s'agit avant tout d'amour et de sentiments humains, aussi vieux que l' humanité. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire