samedi 15 septembre 2012

PHILOSOPHIE

Les mots et les concepts peuvent ils définir la réalité ?

 

Si l'on prend le mot "tomate"par exemple, le dictionnaire le défini comme: "n.f. fruit rouge, charnu, comestible d'une plante potagère du même nom. " 
Pourtant il existe des tomates vertes, jaunes, violacées, rondes, allongées...etc. Pourtant lorsque nous pensons tomate, c'est bien la couleur rouge qui nous viens à l'esprit, car c'est celle que nous consommons le plus communément. Il en va de même avec toutes généralités, qui sont des concepts qui nous permettent de communiquer avec commodité, de classifier, d'ordonner le monde sensible qui nous entoure. Mais si nous creusons un peu, on trouvera toujours des contre-exemples aux généralités. La réalité elle, n'est faite que de cas particuliers. 
John Lockes nous dit, dans son Essai philosophique concernant l'entendement humain (1690) (livre III, chap. 3) : 
"Puisque toutes les choses qui existent sont seulement particulières, comment en venons-nous à user de termes généraux ? (...) Nous en faisons les signes d'idées générales ; et les idées deviennent générales quand on les sépare de leurs circonstances de temps, de lieu et de tout autre idée qui peut les déterminer à telle ou telle existence particulière." 



                                     Vide et objets - Acrylique et pastels sur toile - Lana Shaï

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire